Des chercheurs suisses trouvent une nouvelle méthode pour identifier le risque d’éruption volcanique

Les scientifiques ont identifié un cristal dans les roches volcaniques qui pourrait aider à estimer la taille des futures éruptions.

Des volcanologues de l’Université de Genève, en partenariat avec l’Université de Heidelberg, ont imaginé une nouvelle approche basée sur un petit cristal appelé zircon dans les roches volcaniques. Ce cristal contient de l’uranium et du thorium; éléments radioactifs dont la cristallisation peut être datée.

De plus, le zircon ne cristallise que dans une plage de température spécifique qui permet aux scientifiques de calculer le taux de refroidissement du magma sous le volcan. Plus le volume de magma est grand, plus il faut de temps pour le refroidir. À l’aide de la modélisation thermique, les volcanologues peuvent utiliser le taux de refroidissement estimé du magma pour déterminer le volume de magma sous un volcan en sommeil. Ce volume de magma n’est pas directement observable car il est situé à une profondeur comprise entre 6 et 10 kilomètres.

«Il est important de connaître la taille d’un réservoir volcanique pour identifier les volcans les plus susceptibles de produire une éruption de grande magnitude à l’avenir. Notre méthode est une nouvelle façon d’évaluer les candidats à de telles éruptions », a déclaré jeudi le chercheur Gregor Weber.

Cette méthode – publiée dans la revue scientifique Nature Communication – a été utilisée sur le volcan mexicain dormant de Nevado de Toluca, situé dans une zone densément peuplée près de Mexico. Les calculs ont déterminé que la taille maximale d’une future éruption sera de 350 km3, soit environ quatre fois le volume du lac Léman.

Selon l’Université de Genève, les éruptions volcaniques les plus dévastatrices des 100 dernières années ont été celles de volcans qui éclatent rarement. Ces volcans endormis – qui ont souvent de grandes populations à proximité – sont souvent passés sous le radar des scientifiques. Environ 800 millions de personnes vivent autour des volcans dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *