Genève gèle plus d’un milliard de dollars appartenant à un entrepreneur technologique américain

Le procureur de Genève a bloqué plus d’un milliard de dollars d’argent d’un homme d’affaires américain dans les banques genevoises dans le cadre de la plus grande affaire d’évasion fiscale de l’histoire des États-Unis. Le milliardaire de 79 ans a été accusé de fraude fiscale par le ministère américain de la Justice.

Le parquet a confirmé jeudi un rapport du portail en ligne Gotham City selon lequel les fonds bloqués avaient été déposés auprès des banques Mirabaud et Syz.

Le 15 octobre, le ministère américain de la Justice a déposé des accusations contre l’entrepreneur américain de logiciels pour évasion fiscale, fraude à l’investissement, blanchiment d’argent et autres infractions. L’homme aurait caché un total de 2 milliards de dollars (1,8 million de CHF) aux autorités fiscales pendant des décennies.

Selon l’acte d’accusation, l’homme a utilisé un réseau d’entités offshore basées aux Bermudes et à Nevis pour se cacher des revenus de l’IRS gagnés sur ses investissements dans des fonds de capital-investissement gérés par une société d’investissement basée à San Francisco. Dans le cadre du prétendu stratagème, il a dirigé les revenus non imposés des gains en capital vers des comptes bancaires secrets aux Bermudes et en Suisse.
L’acte d’accusation allègue en outre que pour exécuter la fraude, entre 1999 et 2019, il a pris des mesures telles que la rétro-datation des enregistrements et l’utilisation de communications cryptées et de mots de code pour communiquer avec un co-conspirateur, entre autres actions présumées.

Banques suisses

Selon l’acte d’accusation, des dizaines de millions de dollars ont été déposés sur les comptes de Mirabaud. Mirabaud lui-même n’a pas été mis en examen dans cette procédure. La banque Syz n’est pas mentionnée dans l’acte d’accusation.

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers FINMA n’est pas encore disponible pour une déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *